Mansfield Park

Publié le 8 Juillet 2014

Mansfield Park est le quatrième roman a avoir été écrit par Jane Austen et le troisième a être publié en 1814, après Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés. Il est le seul roman à avoir pour titre le lieu où se déroule les évènements, peut-être pour mettre plus en avant cette maison et tous les personnages qui y résident plutôt qu'un seul en particulier.

L'intrigue se déroule donc à Mansfield Park où vit la famille Bertram. Sir Bertram et sa femme ont quatre enfants, Tom, Edmond, Maria et Julia, et ils décident d'aider leur soeur Mrs Price à élever un de ses nombreux enfants. Fanny est alors envoyée à Mansfield. Cette dernière est un personnage timide et très réservée. Ce changement brutal d'environnement est difficile à vivre pour elle sachant que son autre tante Mrs Norris la méprise et que ses cousins ne lui portent aucune attention. Seul Edmond lui permet d'accepter sa situation. Après le départ de Sir Bertram qui doit régler des affaires à l'étranger, les Crawford, frère et soeur viennent résider au presbytère de Mansfield.

Les différents personnages sont haut en couleur et en particulier les Crawford. Ils mettent du piment dans la petite vie monotone des habitants de Mansfield aussi bien de façon positive par leur joie de vivre que de façon négative avec leurs comportements. Fanny est peut-être un peu trop réservée mais je peux arriver à la comprendre. Quant à Edmond, mon avis est mitigé. Comme certains l'ont déjà dit, on aimerait lui donnerait une bonne claque pour qu'il se ressaisisse.

Plusieurs thèmes sont abordés:

Les liens fraternels sont dans ce roman très importants et surtout entre Fanny et son grand frère William. Cette relation est très fusionnelle et apporte à chacun un réconfort salutaire. J'ai aimé découvrir leur rencontre et les sentiments qu'ils éprouvaient à se retrouver.

Les pièces de théâtre sont aussi de la partie. Dans ce roman, Tom décide de jouer une pièce avec ses amis. Tout le monde se réjouit de cette activité sauf deux personnes qui insistent pour exprimer leur mécontentement et l'inconvenance d'une telle entreprise. Quand on sait que dans l'enfance de Jane Austen, sa famille aimait à donner de petites représentations théâtrales, on se demande où se place son avis sur la question.

Les différences de classe sociale sont encore une fois mises en avant. Dès le début la distinction est faite entre les différentes soeurs Ward et lorsqu'il est décidé que Fanny se rendrait à Mansfield Park, Mrs Norris impose que son statut social lui soit rappelé fréquemment. Il est d'ailleurs difficile de voir évoluer cette pauvre Fanny dans une environnement qui la rabaisse constamment.

Bien sûr, bien d'autres sujets sont abordés mais ceux présentés ci-dessus sont les plus importants selon moi. L'ironie de Jane Austen est évidemment toujours agréable à lire. J'ai aussi apprécié les petites prises de paroles de Jane Austen qui nous parle directement à la première personne.

Malgré quelques points qui m'ont laissés perplexe comme le personnage d'Edmond ou encore Mr Crawford, je dois avouer que ce roman nous offre une intrigue très prenante et que j'ai pris du plaisir à le lire. Austen sait éveiller notre intérêt et ce jusqu'à la dernière page.

Rédigé par Jane Austen and her world

Publié dans #Mansfield Park

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article