Prude and Prejudice

Publié le 2 Août 2013

Francene Carroll

Prude and Prejudice

Anglais

Cette histoire reprend – comme vous l’aurez deviné – Pride and Prejudice. Le personnage principal s’appelle Prudence, d’où le titre un peu tordu. Je m’attendais à une histoire bizarre mais pas du tout. Elle est très bien écrite et l’époque est moderne.

La famille Higginbottom habite près de Pemberley. Elle est composée de quatre filles – Alice, Cate, Prue et Mary -, d’une mère un peu revêche et d’un père qui lit et n’expose que peu souvent son opinion. Ils possèdent un café et Prue a sa propre ferme bio. Une société vient s’installer près de chez eux et veulent commercialiser les produits bio. Cette société a pour propriétaires Mr Charles Bradley et Mr William Darling.

Les préjugés vont bon train comme dans l’original. Darling serait d’ailleurs un coureur de jupons et un raciste. Comme dans Orgueil et Préjugés, la morale fait place concernant les préjugés et les ragots. L’élément inédit dans cette petite histoire est la question de l’immigration et du racisme. La mère de Prue regrette le temps où il n’y avait que des Anglais et émet ses propos devant une foule de gens.

Reprendre Orgueil et Préjugés en y mêlant des polémiques d’aujourd’hui est une bonne idée. L’auteur fait du bon travail et jusqu’à la fin, elle nous expose son point de vue mais sans oublier de nous raconter les aventures de ses personnages.

Rédigé par Gwen

Publié dans #Orgueil et Préjugés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article